S’expatrier en Islande? L’interview de Monsieur Puffin

Bonjour à tous, je reçois aujourd’hui Monsieur Puffin qui vient nous parler de son blog Islande-zou dans lequel il parle de son expatriation dans le pays de glace et de feu et des voyages en Islande.

Pourquoi avoir choisi de t’expatrier?

Depuis toujours je savais que je ne continuerai pas ma vie en France, cela ne me faisait pas rêver. Pendant mes études j’avais déja passé 6 mois en Allemagne, et puis lorsque je cherchais un travail on avait déjà longtemps hésiter à cette époque avec Mme Puffin à partir en Grande Bretagne. Puis on a trouvé en France mais j’ai été amené à gérer des projets dans différents endroits du monde : Inde, Chine, Afrique, USA, Hollande, etc. Mme Puffin avait aussi vécu 1 an en Inde, 5 ans dans les Antilles françaises, etc.

Mais alors pourquoi l’Islande?

On a beaucoup voyagé et à chaque fois il y avait l’un ou l’autre qui ne souhaitais pas s’installer dans le pays qu’on visitait! J’aurais bien aimé resté en Polynésie mais Mme Puffin ne voulait pas par peur de tourner en rond (faut dire que certaines iles ne sont pas si grandes). Et puis quand on a découvert tout a rapidement basculé… Là en Islande on eu tous les deux le coup de foudre, moins d’un an après on débarquait avec nos 3 enfants sous les bras.

On a jamais eu un tel sentiment de liberté qu’en Islande. La nature est vraie ici, authentique, indomptée. On se sent tout petit, elle est toute puissante, on a perdu cet aspect là en France je trouve. Et puis il n’y a tellement pas de pollution, ça change des mégalopoles européennes où l’on respire du poison à longueur de journée. Quand je vois les pics de pollutions et la canicule cet été, je ne regrette pas du tout d’avoir été au bon air frais 😉

islande-zou_Devant Dynjandi

Pourquoi tenir un blog sur l’Islande?

La première chose, c’est pour garder contact avec nos familles. Ils en sont les premiers lecteurs! Comme ils ne pouvaient plus nous voir et que les enfants grandissent tellement vite, cela permet de garder le lien! Et puis on se prend au jeu, et comme on aime vraiment notre nouveau pays d’adoption, on a plein de chose à dire et à faire découvrir!

Et puis les blogs de personne vivant en Islande, il n’en existe pas beaucoup, il y a nous Islande-zou , Cécile en Islande, et puis pas grand monde de plus ! C’est une destination atypique pour y vivre, même si beaucoup de monde y viennent en voyage et prennent des photos magnifiques!

En plus comme la vie est TRES chère en Islande le blog nous a permis de nous faire connaitre dans la sphère islandaise (très réduite, il y a 360000 islandais!) et donc de faire plein d’activité en échange d’en parler sur le blog! On a d’ailleurs passé plus d’une semaine de vacances dans l’Est entièrement grâce au blog. C’est vraiment un gros plus dans notre vie de tous les jours! Et puis ça occupe pendant les longues soirées (nuits? :p) d’hiver!

Ma femme a aussi un site de vente de produit islandais et d’idée déco venue du nord, ça permet aussi de faire connaitre notre autre site sous un angle complètement différent et beaucoup plus personnel. En Islande, tout se passe par le réseau, les relations humaines sont au centre de la société, on veut le faire ressentir sur Islande-zou et dans notre business aussi.

Quelle est la plus grande différence entre l’Islande et la France?

C’est dur à dire, les deux pays bien qu’occidentaux et évolués sont très différents dans leur mentalités.

En Islande c’est la nature qui domine qui qu’il arrive! En hiver, tu vas faire tes courses quand il fait « beau » car tu ne sais pas si tu pourras aller les faire demains! On s’est fait avoir au début! On se l’imagine pas mais en hiver il y a régulièrement des tempêtes et presque 2 fois par semaine l’hiver dernier, des tempêtes qui rendent les routes impraticables : vent monstre (les routes ne sont bloquées qu’à partir de 150km/h de vent), blizzard, chute de neige, avalanche… Bref il faut prendre tout ça en compte quand tu sors en hiver. En plus en permanence il faut prendre « l’option volcan » en compte! Un exemple pas plus tard qu’il y a 15 jours, alors qu’on était dans le Sud, il y a eu un jokulhaups du Katla , en ce moment et depuis 7 ans il menace sans jamais péter. Du coup les autorités ont coupé la circulation sur le pont sous lequel passe une rivière des fontes du glacier. Nous sommes passé le matin sur le pont, la rivière sentait vraiment le souffre était très noire et commençait à monter. Le soir quand on est repassé sur le pont c’était pire, et quelques heures plus tard la circulation sur le pont a été coupée par les autorités. A quelques heures près on était bloqués de l’autre côté de l’Islande. Pour nous c’était bon, mais je ne vous raconte pas le nombre de touristes qui se sont retrouvés bloqués à cause de ça. Le pont a été coupé 2 jours, l’eau est même passé sur la route à certains endroits mais il a tenu (ce qui n’est pas toujours le cas). C’est courant ici ! J’ai connu aussi des bus annulé car ils s’étaient renversés, tout ceci fait partie du folklore islandais, l’homme doit s’adapter ce n’est pas lui qui mène la danse, chose qu’on a oublié en France.

islande-zou_Devant les mares de boue acides du Námafjall

Quels sont tes pires et meilleurs choses que tu aies vécues là bas?

Mon pire souvenir c’est sûrement lorsque mon fils s’est ouvert la tête un dimanche matin. On a dû l’emmener aux urgences à la capitale mais…. bien qu’ils faisaient pas trop mauvais chez nous, après 15 min de routes on s’est retrouvé bloqué dans un blizzard horrible : une route entièrement gelée, des rafales de vents à plus de 150km/sec, on y voyait pas à 2m. L’horreur absolue. ils ont coupé la route dernière nous et on a été une vingtaine de voiture à nous retrouver complètement bloqué alors qu’il fallait se dépêcher pour faire soigner mon fils : pas glop… Une fois sortie de l’hôpital, on a dû dormir sur place à l’hôtel car la route était toujours coupée et les rangers ne pouvaient pas nous dire . C’est comme ça c’est régulier en hiver! Certains ont vécu des calvaires pendant l’été aussi. Ça rejoint le fait qu’en Islande, c’est pas toi le chef 😀 Même en faisant le malin au volant d’un gros 44 a traverser des gros gués.

Les meilleurs souvenirs il y en aurait tellement. Allez on va faire simple, on va dire la première sortie qu’on a fait avec les enfants quand on venait de se retrouver tous ensembles en Islande (ils avaient pris l avion et moi 1 semaine de bateau pour venir en voiture). On est allé au Geyser et dans les highlands  à Kjolur par une piste. Les enfants étaient sur-excités. On leur avait tellement parlé de l’Islande et ils y étaient enfin après avoir pris l’avion (une grande première pour eux). Ils ont adoré !!

N’hésitez pas si vous avez d’autres questions, j’essaierai d’y répondre et merci pour l’invitation !